Appelez-nous directement au : 05 65 73 30 36

Email :contact@adeca12.fr

dépistage cancer du sein Aveyron


Questions/Réponses

Q:Combien coûte un frottis ?

Le coût d’un frottis comprend :
•le prix de la consultation, qui varie suivant le professionnel de santé consulté et le lieu de la consultation (en ville, dans un hôpital public ou privé, dans un centre de santé) ;
•le prix du prélèvement, fixé forfaitairement à 4,82 euros ;
•le prix de la lecture du frottis, fixée forfaitairement à 15,40 euros.
L’ensemble est remboursé par l’assurance maladie à 70 %, sur la base du tarif conventionnel. Si vous avez une mutuelle, elle peut vous rembourser tout ou partie du reste à votre charge. Si vous bénéficiez de l’aide médicale d’Etat (AME) ou de la couverture maladie universelle complémentaire (CMU-C), ou si vous êtes enceinte, à partir du 6ème mois de grossesse et jusqu’à 12 jours après l’accouchement, vous n’aurez rien à débourser : votre frottis sera intégralement pris en charge.

Q:Est-ce que le frottis fait mal ?

Le frottis est un acte non douloureux, même si une gêne peut être ressentie lors du prélèvement.

Q:Je suis vaccinée contre les HPV, ai-je besoin de faire des frottis ?

Vaccinée ou non, un dépistage régulier par frottis tous les trois ans est indispensable. En effet, la vaccination contre le HPV protège de la plupart des virus responsables des cancers du col de l’utérus, mais pas contre tous. Ces deux moyens d’agir contre ce cancer sont complémentaires.

Q:Quels sont les symptômes d’un cancer du col de l’utérus ?

Le cancer du col de l’utérus se développe le plus souvent sans provoquer de symptôme particulier, du moins au début. C’est la raison pour laquelle un suivi gynécologique et des frottis réguliers sont indispensables pour le détecter tôt. Les premiers signes que peut donner ce type de cancer sont généralement des saignements en-dehors des règles, en particulier après les rapports sexuels. Ces symptômes ne sont toutefois pas spécifiques d’un cancer du col de l’utérus et peuvent avoir d’autres causes. Si vous les observez, il est indispensable de les signaler à votre médecin.